© Karina Brys

Broquette: le PTB n'intégrera aucune majorité communale

5 novembre 2018

C'est maintenant une certitude. Le PTB restera dans l'opposition au niveau communal tant à Bruxelles qu'en Wallonie. L'échec des négociations à Herstal a sonné le glas des ambitions locales du PTB. A moins qu'il n'en voulait pas?

Après Molenbeek, Charleroi, La Louvière et Liège, les négociations communales qui ont suivi le scrutin du 14 octobre se sont soldées par un échec pour le PTB à Herstal. Le parti de Raoul Hedebouw n'intégrera donc aucune majorité sous cette législature et sera cantonné dans son rôle d'opposition.

Ici encore, c'est le PS de Fédéric Daerden qui était autour de la table. Mais les points de convergences n'étaient visiblement pas assez solides, notamment au niveau "des matières sociales". Le tout semble s'être déroulé dans une meilleure atmosphère qu'ailleurs, comme le fait savoir le communiqué: "Après 3 réunions constructives menées dans un climat respectueux et bien que les négociations aient mis en avant des convergences notamment dans les matières sociales, cela s’est conclu par l’impossibilité de travailler ensemble au sein du Collège communal."

Échec de l'alliance FGTB

Du coup, le PS, qui bénéficiait de toute façon d'une majorité absolue, gouvernera seul. Peut-être était-ce d'ailleurs son intention. Comme ce fut le cas à Charleroi où le parti de Paul Magnette avait vite fait de communiquer sur l'incapacité du PTB à proposer des solutions concrètes et crédibles, via des illustrations polémiques.

A contrario, sans doute que le PTB ne rêvait pas de pouvoir du tout, les élections législatives arrivant déjà dans quelques mois. Le parti marxiste peut se cantonner dans son meilleur rôle, celui d'opposant, en espérant capitaliser les mécontents en mai prochain.

Toujours est-il que la majorité, demandée à maintes reprises par la FGTB, a du plomb dans l'aile. La gauche francophone PS-Ecolo-PTB a encore trop de points de divergence que pour former un bloc idéologique et solide face à la N-VA. Sans doute une bonne nouvelle pour l'avenir du pays.

Déjà lu?

Déjà lu?