© iStock

Le chocolat pour Saint-Nicolas et Noël sera plus cher cette année, la faute aux Chinois et aux Britanniques

10 novembre 2018

Le prix du chocolat pour Saint-Nicolas et Noël sera en hausse cette année. Ce n’est pas dû à une mauvaise récolte de fèves de cacao - bien au contraire, la récolte a été excellente - mais au fait que la demande en chocolat de la Chine a explosé. Et aussi au Brexit, dont l'échéance se rapproche.

Après deux années de baisse des prix, le cacao est la matière première qui se porte le mieux cette année. Les récoltes des cacaoyers en Asie et en Amérique du Nord ont même été très bonnes. Mais les tonnes de fèves cueillies, à partir desquelles le beurre de cacao et le cacao en poudre sont obtenus, ne suffisent toujours pas à satisfaire la demande en forte augmentation.

Les fèves de cacao destinées à l’Europe sont soumises au cours de la Bourse de Londres. Or, le prix pour livrer une tonne de fèves en décembre a augmenté de 27 % à Londres cette année. Ceci est principalement dû à la forte demande de la Chine et de l’Inde. La nouvelle classe moyenne, toujours riche dans ces pays, raffole de bonbons de luxe, pralines et tablettes de chocolat. Plus de beurre de cacao doit également être produit, car les Chinois mangent par exemple beaucoup plus d'aliments à base de chocolat au restaurant.

Brexit

Mais il n'y a pas que cela. Le leader mondial du chocolat Mondelēz a récemment admis que du cacao avait été retiré du marché et stocké. Le fabricant des bars de chocolat Cadbury, très populaires au Royaume-Uni et dont le groupe du même nom appartient à Mondelēz, accumule des réserves par crainte de ne plus pouvoir en livrer autant une fois le Brexit mis en application.

Mais cette hausse des prix ne va nullement au bénéfice des producteurs de cacao. Malgré les promesses d'acheteurs importants, tels que Mars, Mondelēz, Nestlé et Hershey's, les producteurs et fournisseurs de cacao du Ghana et de la Côte d'Ivoire n'ont pas enregistré de recettes notablement plus élevées ces dernières années, affirme True Price, qui a mené une enquête pour le compte de la marque Tony's Chocolonely. Ils ont livré plus qu'il y a deux ans, mais ont gagné moins.

Déjà lu?

Déjà lu?