© epa

L'objectif est fixé: la NASA se donne jusqu'à l'année 2043 pour envoyer un homme sur Mars

14 novembre 2018

La planète rouge continue de passionner les êtres humains et plus particulèrement ceux de la NASA. L'agence américaine est toujours aussi désireuse d'envoyer des hommes sur Mars mais il reste pas mal de soucis à régler avant de passer à l'acte. L'objectif est fixé: d'ici 2043, un homme mettra un pied sur notre planète voisine. 

D'ici 2043, la NASA espère envoyer des astronautes sur Mars. Il reste pas mal de points à régler avant de passer à l'acte puisque sur la planète rouge, les astronautes s'exposent à des radiations mortelles, des pertes de vue et des atrophies des os. Mais malgré tous les risques, les chercheurs estiment que l'Homme sera en mesure de conquérir Mars dans 25 ans, comme le prédit l'ex-astronaute Tom Jones: "Avec le budget actuel, ou un budget un peu augmenté, cela prendra 25 ans pour régler ces problèmes".

En fait, le plus gros problème à régler est le trajet jusque la planète puisqu'elle est située à environ 225 millions de kilomètres de la Terre. En d'autres termes, cela signifie que le trajet durerait...neuf mois. En fait, les astronautes seraient déjà épuisés avant même d'arriver jusque Mars puisque l'on sait que rester trop longtemps dans un endroit sans gravité est très dangereux. Surtout que si l'on compte le retour, le voyage durerait facilement un an et demi. Pas évident.

Inventer de nouvelles technologies

L'enjeu prioritaire de la NASA est donc de trouver un moyen de réduire le temps du trajet. "Il faut que l'on commence dès maintenant à se concentrer sur certaines technologies clés", a expliqué Tom Jones à des journalistes à Washington. Selon lui, la meilleure solution serait de créer des réacteurs nucléaires pour drastiquement réduire les temps de trajet.

Si ce n'était que ça, ce serait trop facile. Il faut également trouver un moyen de protéger les astronautes des radiations puisque lors de trajet vers Mars, ceux-ci subiraient plus de radiations que sur toute leur carrière. "Nous n'avons pas encore la solution en matière de protection des rayons cosmiques et des éruptions solaires", a reconnu Tom Jones.

Pour préparer le terrain, la NASA a envoyé une sonde nommée InSight qui devrait se poser sur la planète rouge d'ici le 26 novembre prochain. Son but sera de permettre aux chercheurs de mieux étudier la structure interne de la planète et de mieux comprendre comment se forment les planètes rocheuses du système solaire. En 2020, une autre sonde sera envoyée pour déterminer l'habitabilité de l'environnement martien et chercher des signes de vie ancienne. À la vue de tous ces défis à relever, 25 ans de préparation ne seront vraiment pas trop superflus...


Déjà lu?

Déjà lu?