© epa

La majorité des Britanniques sont maintenant contre le Brexit 

16 novembre 2018

Après la débandade de plusieurs membres de leur gouvernement, une grande partie des Britanniques ne semblent plus tellement convaincus que le Brexit sera une bonne chose pour leur pays. C'est ce qui ressort d'un sondage réalisé par YouGov entre le 14 et le 15 novembre.

Les Britanniques ne forment pas un groupe figé vis-à-vis du Brexit. Le nombre d'indécis, le nombre de partisans du départ de l'Union européenne et le nombre de partisans pour rester dans l'UE changent tout le temps.

Un sondage réalisé entre le mercredi 14 et le jeudi 15 novembre montre cette fois que la majorité des Britanniques seraient en faveur d'abandonner le Brexit. Réalisé par l'agence YouGov, ce sondage montre que 46% des répondants seraient pour rester dans l'UE et 37% seraient encore chaud pour la quitter. 17% n'arrivent pas à se décider.

© YouGov

Confiance en May

La crise qui a ébranlé le gouvernement britannique jeudi a sans doute ébranlé la confiance des votants. Selon un sondage Sky Data, commandé par la chaîne d'informations Sky News, seulement un Britannique sur sept pense que le projet d’accord proposé par Theresa May sur le Brexit est meilleur qu’un Brexit "sans accord" ou qu'une absence totale de Brexit.

La Première ministre a déclaré que c'était les trois seules dernières options possibles pour la Grande-Bretagne. Elle reste toutefois la personne considérée comme la plus à même de mener cette sortie. Trois Britanniques sur dix (31%) pensent que Theresa May est la meilleure personne pour diriger le pays lors d'un Brexit, devant Jeremy Corbyn (24%).

Évolution du Leave

On peut observer une certaine évolution dans les réponses données aux sondages. Entre le 8 et le 12 novembre, l'agence Kantar a posé la même question: "Si un nouveau référendum sur l’adhésion du Royaume-Uni à l’Union européenne était lancé, comment voteriez-vous lors de ce référendum?"

Cette fois, une petite majorité de 39% avait répondu "Pour" rester dans l'UE et 34% avaient répondu "Contre". Le nombre d'indécis était lui de 27%. Si on le compare au premier sondage réalisé le 30 juin 2016, (48% Pour, 42% Contre, 9% d'Indécis), on observe surtout que les deux années de négociations n'ont pas aidé les Britanniques à se forger un avis clair.

Déjà lu?

Déjà lu?