La Une brillante de ce vendredi: "L'Avenir est flou"

16 novembre 2018

60 équivalents temps plein sur les 280 qui travaillent pour les journaux L'Avenir sont menacés, a-t-on appris en octobre dernier. Depuis, la situation n'a pas évolué et les journalistes dont le poste est menacé n'en savent toujours pas plus. Pour dénoncer cette situation d'incertitude, le quotidien wallon a illustré sa Une de façon très ingénieuse ce vendredi.

Voici la Une de L'Avenir ce vendredi

Et voici la Une créative qui avait été publiée le 24 octobre pour dénoncer les emplois menacés

La direction de L'Avenir a promis de clarifier la situation lundi.

Déjà lu?

Déjà lu?