© iStock

À cause de la drogue, l'espérance de vie continue de chuter aux États-Unis

29 novembre 2018

Dans les sociétés où le confort et le niveau de vie des gens ne cessent de s'améliorer, l'espérance de vie tend à augmenter. Mais aux États-Unis, c'est plutôt l'inverse. À cause de nombre croissant d'overdoses dues à la drogue, l'espérance de vie des Américains a lourdement chuté depuis 2014. 

En Belgique, l'espérance de vie des Belges ne fait qu'augmenter depuis des dizaines années même si des reculs marginaux sont à signaler, surtout chez les femmes. Mais aux États-Unis, on observe l'effet inverse. Depuis 2014, l'espérance de vie ne fait que chuter malgré la modernisation incessante de la société, censée offrir plus de confort et de soins aux citoyens.

En fait, ces diminutions s'expliquent surtout grâce à la drogue qui provoque de plus en plus d'overdoses chez les Américains. Actuellement, l'espérance de vie s'élève à 76,1 ans chez les hommes et 81,1 ans chez les femmes. En 2014, les chiffres étaient de 76,5 ans pour la gente masculine et 81,3 pour les femmes. Ce n'est peut-être pas beaucoup sur le papier mais ces chiffres ne font que baisser depuis quatre ans et cela commence sérieusement à inquiéter les autorités.

"C’est la première fois que l’on voit une tendance à la baisse depuis la grande épidémie de grippe de 1918", explique à l’AFP Robert Anderson, chef des statistiques de la mortalité au Centre national des statistiques de santé.

Le fléau de la drogue

Ce qui est dingue, c'est que l'espérance de vie moyenne des Américains est largement inférieur à celle des pays voisins. Au Canada, c'est presque 3 ans de plus que les américains! Et pour cause: environ 70.000 Américains sont morts à la suite d'une overdose en 2017, c'est 10% de plus qu'en 2016. Le nombre croissant de suicide fait lui aussi chuter les chiffres de l'espérance de vie. Robert Anderson s'inquiète car comme il le dit si bien: "Nous sommes un pays développé, l’espérance de vie devrait augmenter, pas diminuer".

C'est assez inquiétant car parmi tous les pays de l'OCDE, seuls l'Islande et les États-Unis voient leur espérance de vie diminuer sur trois ans. Partout ailleurs, elle a augmenté ou stagné.

Fentanyl

La majorité des overdoses sont dues à des opiacés de plus en plus puissants. On peut citer l'héroïne, la morphine ou l'oxycodone. Mais ces dernières années, de nouveaux produits ont débarqué et ont fait beaucoup de dégâts. C'est le cas par exemple du fentanyl, un opiacé synthétique 10 fois plus puissant que l'héroïne. Une erreur de dosage et ça peut mal se finir. C'est d'ailleurs à cause de ce produit que le chanteur Prince est décédé en 2016. Ce n'est pas pour rien que ce "médicament" est utilisé pour exécuter des condamnés à mort dans certains états. De 2015 à 2016, le taux de morts par opiacés synthétiques avait augmenté de 50%.

Il reste désormais à savoir comment combattre ce fléau car il est très difficile de contrôler la distribution de ces produits puisque très souvent, les médecins sont complices en en facilitant l'accès. En effet, ces opiacés ne sont délivrés que sur ordonnance mais finissent très rapidement sur le marché noir. Et malheureusement, il semblerait que cette année 2018, selon des données préliminaires, soit encore plus meurtrière que les précédentes puisque le nombre d'overdoses aurait atteint son pic au début de l'année.

Déjà lu?

Déjà lu?