© Mobiliteit.lu

Précurseur mondial, le Luxembourg opte pour des transports en commun gratuits

6 décembre 2018

Alors que la question de la mobilité est sur toute les lèvres, le Luxembourg fait un pas en avant. Le gouvernement de Xavier Bettel, fraîchement réellu, a décidé de rendre les transports en commun gratuit pour 2020.

Tu imagines pouvoir monter dans un train, un bus ou un tram sans devoir prendre de ticket, sans devoir valider ou sans être inquiet de te faire choper par des contrôleurs pour être monté sans avoir payé? Au Grand-Duché du Luxembourg, ce sera bientôt une réalité.

À peine réélu, le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel a décidé d'axer les prochaines années à fond sur l'un des sujets les plus chauds du moment: l'écologie. Comment faire en sorte que le pays pollue moins? L'une des réponses figure dans les transports publics. Pour que les gens prennent moins leurs voitures, il faut leur offrir des alternatives. Et cette alternative, ce sont les transports en commun gratuits.

Précurseur mondial

De nombreuses villes ont déjà tenté l'expérience de la gratuite totale des transports en commun, comme Rennes, Aubagnes ou Manchester. Mais c'est la première fois qu'un pays prend une décision qui couvrira l'ensemble de son territoire. Dès 2020, il ne faudra plus payer son voyage avant de monter dans un transport public, promet le gouvernement.

Rappelons toutefois que la taille du Grand-Duché le rapproche plus d'une ville, puisque que le pays ne compte qu'environ 590.000 habitants (moins de la moitié de Bruxelles). Mais la capitale Luxembourg reste l'une des villes les plus embouteillées au monde puisque quotidiennement, environ 400.000 personnes y débarquent d'un peu partout pour travailler.

Et chez nous?

En Belgique, la question de la mobilité est devenue centrale, pour des raisons écologiques mais également pour des raisons psychologiques. Rouler dans la capitale, par exemple, est devenu un véritable enfer pour ceux qui sont peu patients.

Malheureusement, côté transports publics, aucune concession ne semble être faite en faveur de la gratuité. À Bruxelles, c'est même plutôt le contraire qui se fait puisque la STIB exige maintenant de ses usagers d'également valider leur titre de transport à la sortie de nombreuses stations de métro. La gratuité des transports en Belgique, c'est une utopie?

Déjà lu?

Déjà lu?