© EPA

La suédoise resserre les rangs pour faire passer le jobs deal, suffisant?

18 janvier 2019

Face aux pressions patronales, la suédoise, reformée pour l'occasion, a décidé de remettre sur la table le fameux jobs deal. Sa mesure la plus polémique, la dégressivité accélérée du chômage, en a toutefois été exclue. L'opposition dispose de toute façon d'armes pour faire retarder le processus. Jusqu'aux élections?

Déchirée, la suédoise disait vouloir se retrouver pour faire avancer certains dossiers. Ce sera le cas du jobs deal, ensemble de 28 mesures qui visent à dynamiser le marché de l'emploi et à faciliter l'accès aux métiers en pénuries.

Le MR, la N-VA, l'Open Vld et le CD&V sont tombés d'accord ce jeudi pour déposer au Parlement des propositions de loi qui mettent en oeuvre le jobs deal. On dirait que la pression patronale a fait son effet. Rien ne garantissait, surtout dans le chef du CD&V, un tel resserrement des rangs. Mais chacun a mis son ego de côté pour faire avancer un dossier qui faisait consensus en juillet dernier au sein de la majorité fédérale.

Dégressivité du chômage exclue

Ce Jobs deal, l'opposition n'en veut pas. Ecolo nous expliquait hier que "3/4 des mesures du jobs deal" étaient des mesures punitives. Dans le viseur des Verts, mais aussi du PS ou du PTB, la fameuse dégressivité accélérée du chômage. Elle doit octroyer davantage de moyens pour les 6 premiers mois au bénéficiaire, avant qu'ils ne se soit rabotés les mois suivants. Le but est d'accentuer la pression sur l'allocataire pour qu'il puisse retourner au plus vite sur le marché de l'emploi.

Sauf que cette mesure doit être réglée par arrêté royal. Elle ressort donc de la compétence du gouvernement, toujours en affaires courantes, rappelons-le.

De toute façon, l'opposition dispose d'outils pour faire retarder le processus. Tout dépendra des textes déposés dans les prochains jours. Il y a par exemple le recours au Conseil d'État en plus des habituels amendements. Elle pourrait bien décider de repousser ces mesures jusqu'aux prochaines élections et ainsi bloquer les mesures.

Réponse dans les prochains jours.

Déjà lu?

Déjà lu?