11 films et documentaires sur la crise climatique à voir absolument

12 février 2019

Ces dernières années, de nombreux documentaires sur le climat ont vu le jour. Et comme cette problématique est plus que jamais au cœur de l'actualité, pourquoi ne pas s'y mettre? Outre les documentaires, Hollywood a aussi accouché de plusieurs fictions présentant les dangers du réchauffement climatique. Voici notre petite sélection pour occuper tes soirées de manière responsable.

DOCUMENTAIRES

1. Before the Flood (2016)

Ce documentaire est sans doute celui qui a fait le plus de bruit depuis An Inconvenient Truth de ce bon vieux Al Gore. L'atout de taille de ce film: Leonardo DiCaprio. On suit l'acteur aux quatre coins de la planète pendant son voyage en tant qu'ambassadeur de la paix des Nations Unies. Lors de ce voyage, il a pu constater de ses propres yeux les conséquences du réchauffement climatique. Tout ce qu'on y voit est assez troublant et déprimant, mais il y a tout de même un message d'espoir: si tous les pays s'unissent et collaborent, il est possible d'atténuer les effets des changements climatiques.

2. Chasing Coral (2017)

Le documentaire Chasing Coral, sorti en 2017, fait partie du cercle très fermé des films qui ont obtenu 100% de critiques positives sur le célèbre site Rotten Tomatoes. C'est un fait connu: les récifs coraliens sont extrêmement menacés par le réchauffement climatique. Mais le cinéaste Jeff Orlowski ne se contente pas de dresser un rapport des dégâts déjà visibles.

En fait, il présente les océans et leurs écosystèmes avec tellement d'empathie et d'enthousiasme qu'il est difficile de rester insensible à ce que tu verras à l'écran. Tu es prévenu, tu n'en sortiras pas indemne.

3. Une suite qui dérange: Le temps de l'action (2017)

On retrouve dans ce film Al Gore, qui dresse le bilan de dix années écoulées dans la lutte contre le réchauffement climatique. C'est en fait la suite d'un film sorti en 2006 qui a fait prendre conscience à énormément de gens les dangers de la crise climatique. D'ailleurs, ce premier volet avait été récompensé d'un Oscar en 2007, devenant ainsi l'un des meilleurs documentaires de tout le temps. Cette suite sortie en 2016 reste dans la même lignée. Ça vaut donc largement la peine.

4. Jusqu'au bout de la Terre (2016)

Ce documentaire suit la vie de personnes impliquées dans le forage extrême de pétrole et de gaz. Il s'agit en fait d'une mini-série de trois épisodes réalisée par les équipes de la BBC. On "rencontre" également toute une série de scientifiques, experts et militants qui imaginent un futur où une source d'énergie fiable et durable est possible. Enfin, nous découvrons le coût réel de la production d'énergie fossile intensive.

5. Years of Living Dangerously (2016, deux saisons)

Years of Living Dangerously a remporté un Emmy Awards en tant que série documentaire. James Cameron et Arnold Schwarzenegger sont les principaux producteurs de cette série de deux saisons, ce qui a permis d'attirer pas mal de stars sur le tournage. On peut citer Harrison Ford, Ian Somerhalder, America Ferrera, David Letterman, Gisele Bündchen, Jack Black, Matt Damon, Jessica Alba, Sigourney Weaver et même Barack Obama en personne. Niveau contenu, ce docu-série présente des experts ainsi que des citoyens ordinaires qui cherchent des solutions pour limiter l'impact des gaz à effet de serre.

6. Demain (2015)

Demain avait fait beaucoup de bruit quand il est sorti le 2 décembre 2015 en France (6 janvier 2016 en Belgique). Sa particularité? Présenter une vision optimiste du réchauffement climatique. Comment? En présentant tout un tas d'initiatives aux quatres coins du globe dans plusieurs domaines: agriculture, énergie, économie, éducation ou gouvernance.

Ce film français avait réussi l'exploit d'attirer plus d'un million de personnes en salle. D'ailleurs, il a remporté l'Oscars du meilleur film documentaire en 2016.

7. Snowpiercer, le Transperceneige (2013)

Snowpiercer est un film de science-fiction sud-coréen sorti en 2013 et basé sur le roman français Le Transperceneige, écrit par Jacques Lob, Benjamin Legrand et Jean-Marc Rochette. Côté réalisation, on trouve Bong Joon-ho qui s'est également occupé de l'écriture du scénario en compagnie de Kelly Masterson. Niveau casting, on retrouve Chris Evans, Song Kang-ho, Go Ah-sung, Jamie Bell, Ewen Bremner, John Hurt, Tilda Swinton, Octavia Spencer, et Ed Harris. Maintenant place au synopsis.

Dans un futur où une expérience pour enrayer le réchauffement climatique a échoué, une nouvelle ère glacière fait rage. Autrement dit, presque toute la vie sur Terre a tragiquement disparu. Les seuls survivants se trouvent à bord du Transperceneige, un train gigantesque qui fait le tour de la planète. On ne parle pas d'un train de la SNCB, loin de là. En fait, la lutte des classes fait rage dans ce train: les plus riches et puissants vivent à l'avant tandis que les plus pauvres vivent dans les dernières voitures. Évidemment, ces derniers subissent des conditions difficiles, finissent par se révolter et essayent de reconquérir l'avant du train.

Ce film est finalement une représentation plutôt intelligente de la société du 21ème siècle: multiculturelle, mais avec 1% seulement de la population qui mène la barque. Ceux qui se trouvent à l'arrière sont ceux qui déclenchent la révolution, mais ceux qui contrôlent tout semblent heureux de continuer à tourner en rond. Ça te dit quelque chose?

8. Les Bêtes du Sud sauvage (2012)

En 1995, Kevin Costner convainquait Universal de claquer 175 millions de dollars dans un film où le héros était doté de branchies: Waterworld. Les Bêtes du Sud sauvage (2012) qui aborde également le thème de la montée globale des eaux, n'a, lui, coûté que 1,8 million de dollars.

Ce film n'est pas une science-fiction dystopique classique. Il apporte un regard visionnaire sur le climat et traite des préoccupations écologiques contemporaines. L'histoire est en fait basée sur la pièce de théâtre Juicy and Delicious de Lucy Alibar. Le film a été nommé aux Oscars dans les catégories du meilleur film, de la meilleure réalisation, du scénario le mieux adapté et du meilleur acteur (Quvenzhané Wallis). La jeune Wallis, alors âgée de neuf ans, était la plus jeune actrice à avoir jamais été nommée dans cette catégorie.

Les Bêtes du Sud sauvage a reçu plus de 60 autres prix, dont la Caméra d'or du Festival de Cannes 2012, le Independent Spirit Award du meilleur film, le National Board of Review du meilleur réalisateur, le Satellite du nouveau talent ( Wallis) et le prix du jury et le prix de la cinématographie du Sundance Film Festival 2012.

9. Interstellar (2014)

Le pitch d'Interstellar est plutôt alarmiste: la Terre devient inhabitable pour les Terriens. Il faut donc trouver un endroit où vivre et c'est Matthew McConaughey qui va s'en charger en explorant l'espace. S'en suit une histoire marquante où les notions de temps et de réalité sont remises en question par le réalisateur Christopher Nolan. On retiendra surtout les images des immenses champs de maïs du Midwest complètement ravagés par le climat dans un pays de plus en plus connu pour son scepticisme par rapport au réchauffement climatique. Qu'importe, Nolan nous rappelle que les changements les plus importants commencent dans les lieux les plus familier: chez soi.

10. Hell (2011)

Le film d'horreur allemand Hell (produit par Roland Emmerich) se déroule sur une Terre apocalyptique. Une augmentation de la température globale de 10 degrés a rendu les excursions diurnes très dangereuses. Le film raconte l'histoire d'une jeune femme nommée Marie (Hannah Herzsprung), son ami Phillip (Lars Eidinger) et sa petite soeur Leonie (Lisa Vicari) qui traversent l'Allemagne victime de cette catastrophe climatique qui a décimé la société. Le trio recherche ainsi de l'eau, du gaz ainsi que des provisions dans un environnement plus qu'hostile.

11. The Colony (2013)

The Colony ou La Colonie est un film d'horreur/science-fiction canadien réalisé par Jeff Renfroe. En raison du réchauffement climatique, les hommes ont construit des machines permettant de mieux contrôler le climat. Si les machines tombent en panne, il neigera sans s'arrêter. Alors, plusieurs petits groupes de rescapés vivent sous terre dans des bunkers pour survivre et éviter le froid polaire qui sévit à la surface. Le hic, c'est que beaucoup de survivants meurent des suites d'une maladie inconnue.

Le bunker de la Colonie 7 est sans nouvelle de la Colonie 5 depuis plus d'une semaine. LLe chef Briggs de la colonie 7 décide donc de partir en expédition avec deux autres volontaires pour découvrir ce qui se passe dans le seul bunker avec lequel ils sont encore en contact. Mais une fois sur place, ils découvrent quelque chose à laquelle ils n'étaient pas préparés...

Déjà lu?

Déjà lu?