Voici le plan de la Flandre pour désengorger le Ring Est entre Bruxelles et la Wallonie

13 février 2019

Avec le Ring au nord de Bruxelles, le Ring Est qui relie la Wallonie à la capitale est l'un des tronçons de route les plus encombrés du pays. Situé entre Woluwe-Saint-Etienne et Waterloo, il se situe en Flandre. C'est donc la Région flamande qui est compétente. Et elle a un plan dont voici les grandes lignes.

Passé un peu inaperçu dans la presse francophone, l'agence régionale pour la mobilité flamande - De Werkvennootschap - a un plan pour aménager le Ring Est. Chaque jour, les kilomètres de bouchons s'accumulent sur cette partie d'autoroute qui relie le Brabant wallon à Bruxelles. Si tu travailles à Bruxelles et que tu dois passer par là chaque matin, tu vois sans doute de quoi on parle.

Pas d'élargissement

Si on sait que la solution radicale est de ne plus se rendre en voiture à la capitale et de privilégier les transports en commun, il existe également des pistes pour réaménager ce tronçon d'autoroute. Fin 2018, une grande étude a été menée par la Werkvennootschap a lancé une grande étude pour six mois dont voici les premiers enseignements:

Les trois points névralgiques du tronçon qui va de Woluwe-Saint-Etienne à la Wallonie sont le pont de Groenendaal, et surtout, le Carrefour Léonard et les Quatre Bras de Tervuren. L'agence reconnaît volontiers que ce sont des "échangeurs problématiques qui ont été mal réalisés dans le passé".

Très vite, l'idée d'élargir le Ring a été abandonnée. Car le Ring traverse la forêt de Soignes et couper des arbres pour laisser la place à plus de voitures "n'est certainement pas une option", explique le porte-parole de l'agence à Het Laatste Nieuws. Il y a aussi une volonté d'établir davantage de liens entre les deux parties de la forêt séparée par le ring justement, à l'image de l'Ecoduct de Groenendaal.

L'idée est de réaménager les échangeurs en vue de les fluidifier. Cela est possible "en le rendant plus compact", poursuit le porte-parole, "tout en accordant suffisamment d'attention à une infrastructure cyclable sûre ainsi qu'à des connexions pour les transports en commun".

L'enquête doit maintenant se poursuivre au niveau des riverains, car qui dit Ring dit aussi nuisances sonores et encombrements pour rejoindre leur domicile. Il est d'ailleurs prévu de limiter la vitesse sur cette portion d'autoroute, ce qui aurait pour but de fluidifier le trafic également.

L'union des entreprises de Bruxelles appelle depuis longtemps à un réaménagement du Ring Est, ses conclusions se rapprochant fortement de celles de la Werkvennootschap. Réponse dans six mois pour le début des travaux.

Déjà lu?

Déjà lu?