On a testé Planet Alert, le jeu vidéo d'Ecolo où tu sauves le monde du réchauffement climatique

13 mars 2019

Ça y est, Ecolo est bel et bien en campagne pour les élections de mai prochain. Ce mercredi, les Verts ont publié leur tout premier jeu vidéo où l'on est invité à sauver le monde du réchauffement climatique. Un pitch tout simple pour un jeu tout simple qui ne révolutionnera pas le jeu vidéo mais qui a le mérite de donner une chouette image du parti auprès des jeunes. 

Comment intéresser les plus jeunes quand on est membre d'un parti politique? En utilisant le média le plus populaire du monde: le jeu vidéo. C'est la stratégie qu'a choisie Ecolo pour attirer les jeunes électeurs en prévision des élections fédérales de mai prochain. Alors, tu peux dès aujourd'hui jouer au jeu Planet Alert, un jeu 100% belge développé par la société liégeoise EPIC et donc commandé par le parti Ecolo. C'est la toute première fois qu'un parti politique sort un jeu vidéo, c'est donc un petit évènement dans le monde politique du plat pays.

Le jeu, conçu avant tout pour mobile mais jouable sur ordinateur, propose au joueur de sauver le monde du terrible réchauffement climatique. Comment? En contrôlant un petit bonhomme tout mignon designé en Pixel Art qui s'attaque à des sortes de boules de pétrole à coup de carottes et autres légumes frais.

Un jeu basique

Planet Alert ne va aucun cas révolutionner le monde du gaming et ce n'était surement pas l'ambition d'Ecolo. Le jeu est extrêmement simple: on contrôle son personnage au bougeant son doigt sur l'écran et l'on doit éviter les ennemis et leurs projectiles tout en lançant les nôtres, le tout sur un scrolling verticale. La prise en main est immédiate mais le jeu est loin d'être facile: on ne dispose que de trois vies qui disparaissent à chaque fois qu'un projectile nous touche, attends-toi donc à recommencer plusieurs fois. À chaque fin de niveau, on doit se frotter à un boss qui multiplie les attaques et à la barre de vie bien plus grosse que les ennemis classiques.

Côté graphisme, Ecolo et le studio EPIC on choisit le Pixel Art. C'est un visuel plutôt rétro qui rappelle les jeux d'arcades des années 80 et 90. C'est plutôt un bon choix, de nombreux jeux récents en Pixel Art sont de vrais chefs d'oeuvre comme Dead Cells, Kingdom ou encore Punch Club. Mais ici, le jeu est un peu trop basique visuellement: l'arrière plan de l'écran n'est tout simplement pas détaillé, on se bat donc sur une sorte de flou artistique qui ne représente rien. Dommage, se battre aux dessus de villes et campagnes aurait rendu l'expérience plus agréable et surtout un peu plus immersive en ajoutant un peu d'enjeu. Mais au moins, on a tout le loisir de se focaliser sur les monstres, plutôt nombreux qui tentent de nous détruire.

Une chouette symbolique

On sent qu'Ecolo n'a pas tout misé sur le gameplay mais bien sur la symbolique du jeu. À travers son jeu, Ecolo espère attirer l'attention sur "la transition de l'alimentation vers des produits moins transformés, des productions locales respectueuses de la nature et de l'environnement ; la lutte contre les pesticides et autres substances nocives produites par l'agro-chimie et qui mettent nos santés en danger ; le développement d'alternatives énergétiques durables" etc.

Ce n'est pas pour rien qu'à la fin du niveau 1, on affronte une usine volante nommée Malsanto qui nous envoie tout un tas de produits chimiques dans la tronche, référence subtile à Monsanto tu l'auras compris. Au niveau deux, c'est un paquet de frites géant qui ressemble étrangement à un paquet de McDonald's qui nous envoie ses saloperies à la tête et qu'on va devoir terrasser. Il parait même qu'on peut affronter Donald Trump, on te laisse t'y frotter de ton côté!

Bref, Planet Alert représente une manière ludique de lutter, ou du moins de se sensibiliser, face au réchauffement climatique bien installé dans son fauteuil ou son lit mais qui ne risque pas de te passionner à l'image d'un 2049 ou d'un Flappy Bird à l'époque. Si tu veux l'essayer, tu peux cliquer sur ce lien. C'est aussi surtout un joli coup de com' de la part d'Ecolo qui se place plus que jamais sur la voie de la modernité et tente à tout prix de se détacher de l'image vieillotte des partis traditionnels. Vivement le prochain live de Gotaga sur Planet Alert, en direct sur Twitch.

Déjà lu?

Déjà lu?